MÉLODY MOTA

LES ENJEUX DU RÉTROFIT

UN PROBLÈME GLOBAL : POLLUTION, SANTÉ ET BRUIT

   Nous connaissons tous l’impact carbone catastrophique du secteur des transports, et plus particulièrement des véhicules individuels à essence. La combustion du carburant provoque le rejet du CO2 dans l’atmosphère ce qui contribue à l’effet de serre et donc au réchauffement climatique.
Mais en plus de détériorer l’environnement, les véhicules à essence sont nocifs pour notre santé et notre condition respiratoire à cause de leurs émissions d’oxydes d’azote.
   Enfin, l’impact sonore des véhicules à essence en ville est un problème indéniable. Qui n’a jamais juré en entendant le voisin qui démarre son scooter un dimanche matin ?
Nous sommes bien d’accord, ça ne peut plus durer.

UNE SOLUTION ÉCOLOGIQUE ET ÉCONOMIQUE : LE RÉTROFIT

   Troquer nos véhicules à essence contre des véhicules électriques paraît alors évident. Mais avec 1 200 000 scooters en France, fabriquer des véhicules neufs irait à l’encontre de l’objectif de sobriété carbone. C’est donc là que le rétrofit entre en scène : reconditionner ces scooters à essence en scooters électriques.
   En plus d’être bénéfique à la planète, le rétrofit sera bénéfique à votre porte-monnaie en vous permettant de diviser par trois les coûts d’usage de votre scooter (carburant, entretien, stationnement).

UNE TRANSFORMATION À L’ÉCHELLE MONDIALE

   Très populaire aux États-Unis, le rétrofit est né d’un effet de mode eco-friendly en Californie. Déjà légalisé aux USA et dans plus de 40 pays dans le monde, incluant nos voisins européens comme l’Italie, l’Allemagne et le Royaume-Uni, le rétrofit est désormais légal en France depuis le 3 avril 2020. Grâce à la conviction et à la détermination de l’association AIRe (Acteurs de l’Industrie du Rétrofit électrique), la France entre dans la cour des acteurs de la transition écologique pour une mobilité durable.

UNE ÉTAPE INDISPENSABLE POUR UNE ÉCONOMIE CIRCULAIRE

   La transition écologique s’articule notamment autour de la réduction des émissions de CO2, la préservation de la biodiversité et l’instauration d’une économie circulaire, visant à réduire les déchets, recycler et réemployer pour préserver les ressources.
   Les deux premiers sont des résultats directs du passage au scooter électrique qui n’émet plus de CO2 ou oxydes d’azote.
Et concernant le passage à une économie circulaire ? Le rétrofit est sans doute LA solution du secteur des mobilités : vous n’envoyez pas votre scooter à la casse, vous éviter la fabrication d’un nouveau véhicule, tous les composants de votre ancien moteur sont recyclés, et à la fin de sa vie la batterie électrique de votre scooter pourra elle aussi être traitée. En plus d’être une activité porteuse d’emplois, le rétrofit est un modèle d’économie circulaire.
   Grâce au rétrofit de votre scooter vous participerez à votre échelle à cette transition dans laquelle NOIL vous accompagnera.

Partager cet article